Publié dans CRPE, Dossier pro / EMC, Oraux

Créer la séquence du dossier pro

Nous avons beaucoup de questions en privé sur le dossier pro, comment monter la séquence ? Est ce que mon thème est bien ? Comment je monte ma séquence ? Help comment faire ?

Voici donc un petit article récapitulatif, étape par étape, sur comment monter le dossier pro sereinement.

Cet article ne donne pas le contenu du dossier mais vraiment les étapes pour le construire dans l’ordre et logiquement. Si vous voulez connaître de quoi doit être constitué le dossier nous avions fait cet article avec également des ressources sur sa construction : TOUT sur le dossier pro d’EMC

Etape 1 – Les programmes

La toute première étape, ça sera la référence de base, c’est les programmes. Lors de l’inscription au concours vous avez choisi une discipline pour ce dossier, alors on prends les programmes, on va dans la rubrique de cette discipline. Et on lit ce qui est en rapport avec cette discipline. En entier et pour chaque niveau, c’est le plus important alors il ne faut pas négliger cette étape.

C’est en lisant les programmes que l’on prends conscience des différentes compétences à traiter et qu’on peut se dire « Oh j’aimerai bien travailler là dessus ». Parce que vous avez alors la certitude que votre thème est raccord avec les programmes, vu que c’est là que vous l’avez trouvé. Cela permet aussi de savoir immédiatement dans quel niveau traiter votre thème. Par exemple j’avais décidé de travailler sur le numérique en lisant les programmes d’EMC, j’ai tout de suite su que je devrais me baser en cycle 3, tout simplement car c’est une notion qui n’est traitée qu’en cycle 3.

Etape 2 : Faire des choix

Un fois les programmes lus, il faut choisir donc une compétence qui va définir un sujet, un cycle et un niveau. Quel thème vais-je aborder ? Cycle 1/2/3 ? Quel niveau précisément ?

3 choix à faire pour commencer. Et on s’arrête là pour l’instant. On a notre sujet, on a notre niveau de classe précis. (Si on n’a qu’un cycle pour commencer c’est aussi bien, le niveau peut venir plus tard).

Etape 3 : Faire des recherches

Ce n’est pas pour rien que la partie scientifique est avant la séquence : il faut faire les recherches avant même de commencer la séquence. On a choisit notre sujet, alors on commence par faire des recherches sur le sujet. On définit tous les termes.

Exemple : je veux travailler sur les émotions. Qu’est ce qu’une émotion ? Scientifiquement parlant comment ça se définit ? Comment est-ce que ça se manifeste ? Quelles émotions existent ? Ah et pourquoi travailler sur les émotions à l’école ?

Se faire une liste de questions comme ça qui gravitent autour de notre sujet et faire des recherches pour y répondre. Et à chaque recherche vous verrez d’autres questions vont émerger, on les note et on cherche des réponses, et on devient maîtres du sujet peu à peu.

Etape 4 : Poser les bases la séquence

Seulement maintenant on peut se pencher sur la séquence. On connaît notre sujet, on sait dans quelle voie on avance. Il n’est pas nécessaire pour cela d’avoir rédigé la partie scientifique mais simplement d’avoir fait assez de recherches pour maîtriser le sujet.

La construction de la séquence va se faire également par différentes étapes et pour la commencer il faut replacer la séquence dans un contexte : celui des programmes. Première chose, et c’est là que l’étape 1 est utile, on note comment notre séquence va s’inscrire dans les programmes et quelle(s) compétence(s) il va viser. Dans les programmes d’un cycle mais aussi dans le SCCCC pour l’élémentaire.

Ensuite il faut poser la base principale de la séquence : son ciment. On définit une problématique : maintenant que je connais mon sujet, à la fin de cette séquence qu’est ce que je veux que les élèves aient appris ? C’est autour de cette question qu’il faut bâtir une problématique qui sera le fil rouge de votre séquence. Elle doit vous mener à une finalité et cette finalité il faut l’avoir en tête dès le début, sinon votre séquence sera fouillie et vous vous rendrez compte à la fin que vous avez vu trop grand ou trop petit, que vous voyez trop d’objectifs à la fois et que au final vous ne savez pas ce que les élèves ont réellement appris.

Dans cette lignée on définit l’objectif de la séquence : c’est la réponse claire à la question qui a servi de base pour créer la problématique « A la fin de cette séquence qu’est ce que je veux que les élèves aient appris ? ».

Et pour finir on inscrit aussi cette séquence dans un espace temporel : à quel moment de l’année je vais le travailler ? C’est important à prendre en compte pour savoir quel niveau auront les élèves. Ils ne réagiront pas pareil à une séquence en début d’année et en fin d’année. En début d’année de CP les élèves sortent à peine de grande section et ne réagiront pas pareil qu’à la fin de l’année où ils seront devenus des CP, des élèves à part entière (en théorie … XD).

On l’inscrit aussi dans une démarche de continuité, qu’est ce que les élèves ont vu avant ? Et qu’est ce qu’ils vont voir après ? Pourquoi le placer à ce moment là ? D’où l’importance d’avoir lu la totalité des programmes pour savoir quelle séquence placer avant ou après pour faire du lien et connaître les compétences déjà acquises par les élèves dont on peut se servir pour nourrir notre propre séquence.

A partir de cela vous pouvez définir les pré-requis : qu’est ce que les élèves doivent savoir pour aborder cette séquence ? Qu’est-ce que j’attends d’eux ? Cela peut être des compétences vues dans les séquences précédentes, ou qu’ils doivent avoir acquis les années précédentes.

Etape 5 : Construction de la séquence

On peut maintenant commencer à construire la séquence réellement, on sait où on va : on a un sujet, un niveau, on a une problématique et un objectif de fin (une finalité, un but à atteindre). Maintenant on va le découper cet objectif final : qu’est ce que les élèves vont devoir apprendre pour atteindre cet objectif ?

Avec les recherches faites, avec cet objectif de définit et la problématique cela vient souvent tout seul, cela parait logique et on peut lister des sous-objectifs « il faut qu’ils apprennent cela, et cela, et ceci ». Et vous avez vos objectifs de séances. Parfois un objectif peut prendre deux séances pour être acquis par les élèves, ce n’est pas un souci.

Etape 6 : Les séances

Vous pouvez maintenant vous pencher sur chaque séance et les construire. Je ne le détaillerai pas dans cet article puisqu’un article complet a déjà été rédigé sur  Comment construire une séance, les différentes étapes.

Pour l’ordre de traitement des séances vous avez deux choix :

  • Soit vous commencez par définir l’évaluation : vous savez alors ce que vous allez devoir voir dans les séances puisque vous savez ce que vous allez évaluer et donc attendre des élèves à la fin de la séquence et vous vous basez sur l’évaluation que vous avez prévue pour créer les séances.
  • Soit vous faites les séances, une à une, dans l’ordre, et l’évaluation arrive dans ce cas là tout à la fin et vous la définissez en fonction de ce qui a été vu dans les séances pour valider et faire le bilan.

Le but de l’évaluation est de vérifier qu’on a atteint notre but : Est-ce que les élèves ont appris ce que je voulais qu’ils apprennent ?

Il ne doit donc pas y avoir de nouvelles notions abordées lors de l’évaluation.

Voilà, j’espère que cet article vous aidera à construire ce dossier, qui n’est pas facile à monter puisqu’il est créé pour des élèves fictifs.

Dernier conseil : PRENEZ DU PLAISIR. Cela se ressentira lors de l’oral que vous avez aimé créer la séquence, que vous y avez mis du plaisir. Comme cela se ressentira lorsque vous préparerez des cours pour vos élèves. C’est très important 🙂

N’hésitez pas à poser vos questions en commentaire nous sommes là pour y répondre !

 

 

 

 

Publicités

Auteur :

Deux blogueuses mais surtout amies !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.